Je marche

 

Je marche. Vers le pays de mes solitudes
Avec le pas décidé de ceux qui s’ennuient
Et cherchent toujours ailleurs un passé
Qu’ils ne connaitront jamais
Mais qu’ils sauront si bien raconter
À quelques amis anonymes d’un soir
Noyés à la table d’un bistrot crasseux
Où en échange de quelques bières
Je ferais cadeau de quelques larmes de désespoir.
Aussi inutiles que mes songes d’une paisible éternité.

Je marche. Et personne n’entend mes pas
Et personne ne remarque mon ombre.
Je viens de nulle part et je n’ai pas de destin
Je sais seulement qu’un matin de soleil finissant
Les anges viendront me chercher, malgré moi
Et j’aurai alors une famille, comme j’en ai rêvé à Noël
Mais qui ne me servira à rien. Plus à rien.
Ni à offrir tous ces je t’aime fanés jamais avoués
Ni à me plaindre de l’ardeur du chemin
Qu’il m’a fallu parcourir jusqu’à la délivrance.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Caminho. Para o país das minhas solidões
Com o passo convencido dos que morrem de tédio
E procuram sempre noutros lados o passado
Que nunca irão conhecer
Mas que saberão contar como ninguém
Aos amigos anónimos de passagem
Perdidos à mesa de uma tasca reles
Onde em troca de meia dúzia de cervejas
Chorarei as lágrimas do meu desespero
Tão inúteis como os meus sonhos de eternidade.

Caminho. E ninguém ouve os meus passos
Ninguém parece ver a minha sombra.
Venho de parte alguma e não tenho destino
Sei apenas que uma manhã de sol moribundo
Os anjos virão buscar-me contra a minha vontade
E que terei a família com que tanto sonhei no Natal
Mas ela já não me servirá para nada. Mais nada.
Nem sequer a oferecer todos os carinhos nunca ditos
Nem tão pouco a lamentar-me da dureza do caminho
Que tive de percorrer até me livrar de tudo.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

alr © 2012

This entry was posted in Poussières d'encre bleue. Bookmark the permalink.

8 Responses to Je marche

  1. M. says:

    Tu ne peux savoir si quelqu’un entend tes pas et si quelqu’un suit ton ombre , toi, tu vas, l’autre suit.

    • ArRi says:

      C’est vrai M. Je n’avais pas pensé.
      Tellement j’ai été pris au fil de l’encre par l’image poétique que j’en ai du coup oublié la réalité.

  2. Tania says:

    Dans l’ombre, sous les feuillages, un poète marche sur le fil de sa solitude.
    Puis il s’échappe vers le ciel où il écrit :
    « Sur le fil d’or de mes silences je retrouve mon équilibre ».

  3. Obni says:

    Ce poème beau et triste à la fois, est par un côté assez inattendu pour moi, très optimiste. En effet, penser que des anges nous mèneront vers nos proches serait une divine surprise (si j’ose ce qualificatif).

    Ou alors, si je me trompe, ce sera la surprise de la faucheuse.

    • ArRi says:

      Un monde entre les deux. Passé et avenir. Déceptions et rêveries. Et pourquoi ne pas embellir un départ qu’au fond on voudrait retarder toujours un peu plus?…
      Merci

  4. gballand says:

    Un beau texte qu’on aimerait mettre en musique. Errance, regrets, le chemin d’une vie, en somme. Dites-moi, vous écrivez d’abord en français ou d’abord en portugais ? ( pure curiosité de ma part) Tout ça me rappelle une anecdote vécue au Portugal. Alors que je demandais à un serveur jusqu’à quelle heure la « fadista » chanterait, je me suis entendue répondre  » Até ela morrer de tédio » !

    • ArRi says:

      Merci Gballand
      Faut que je vous avoue que pendant longtemps je n’ai écrit qu’en portugais. Puis il y a quelque cinq ans j’ai commencé à écrire en français pour pouvoir être compris par quelqu’un qui m’avait demandé de le faire. Et, pour tout vous dire, j’y ai pris un certain goût.
      Donc actuellement j’écris en français et puis j’essaie de transférer l’idée en portugais. Les textes présentent quelques nuances. Seul le « fond » reste le même.
      Puis vous me faites sourire avec votre petite histoire sur le serveur. En portugais elle est savoureuse…

Répondre à Obni Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>