Fin du jour

Fichier hébergé par Archive-Host.com

alr © 2012

 Le jour s’endormait et je ne me souviens plus de leurs visages. Ni de leurs mots. Lourds et inutiles, saignant de rires moqueurs. Que le vent semblait écraser contre les rochers. Jusqu’à ce qu’un paisible silence vienne saluer la fin du jour.

C’était un grand silence. Un profond silence. Rythmé par le murmure des vagues.

Et je suis resté là. Accroché à ce silence. Et j’ai oublié ma solitude.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

O dia adormecia lentamente e já me esqueci dos rostos deles. E das palavras que diziam. Pesadas e inúteis, sangrando gargalhadas de ironia. Que morriam esmagadas contra as rochas. Até que um manso silêncio apareceu para cortejar o fim do dia.

Era um grande silêncio. Um profundo silêncio. Que balancea ao ritmo do murmúrio das ondas.

E eu deixei-me ali ficar. Braço dado com o silêncio. E esqueci-me da minha solidão.

This entry was posted in Poussières d'encre bleue. Bookmark the permalink.

28 Responses to Fin du jour

  1. madame zaza says:

    Le silence est vivant, habité et parfois complice… beau texte et magnifiques photos… merci !

  2. São Lavrador says:

    Que bem que escreves e com estes teus « silêncios » me transportas para uma praia deserta num final do dia…. beijinhos.

  3. Lali says:

    Et là, seule, je m’installerais. L’océan est le meilleur de tous les compagnons.

    • ArRi says:

      A qui le dites-vous, moi qui la contemple si souvent. Merci de votre passage. Et puis vous dire qu’il est superbe votre blog.

  4. telos says:

    quelle photo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Solange says:

    Vaut mieux la solitude et le silence que des mots lourds et des rires moqueurs. C’est bien joli chez vous. Merci de votre visite.

  6. Ksé says:

    Je sors du silence pour dire bravo
    Tant pour les mots que la photo
    Je dis « à bientôt » par habitude
    Avant de retourner à ma solitude

  7. les cafards says:

    on aime ce double chant !

  8. Praline says:

    Je découvre… de belles photos, de beaux mots… je reviendrai !

  9. Sacrip'Anne says:

    J’aimerais être capable de lire dans les deux langues, mais juste l’exploit de pouvoir écrire si joliment dans deux langues me sidère !

    • ArRi says:

      Je suis Portugais et je me suis mis à écrire en français aussi, il y a quelques années, parce que quelqu’un voulait comprendre ce que j’écrivais et moi je voulais lui faire plaisir.
      Merci pour le « joliment ». Au plaisir de vous relire.

  10. Tania says:

    Quelle belle photo !
    Respiration de la mer, silence habité – un moment de paix partagé.

  11. Obni says:

    Joli texte qui commence presque comme une chanson de Brel et qui se termine par une rencontre avec le silence… J’aime beaucoup

    • ArRi says:

      Merci. Je dois vous dire, sans vouloir faire un retour de compliments, que vos textes sont superbes. Ils méritent d’être lus. Avis aux amateurs.

  12. gballand says:

    Je préfère le jeu des allitérations en portugais, ici « Que morriam esmagadas contra as rochas. Até que um manso silêncio apareceu para cortejar o fim do dia. » Je préfère aussi la douceur de  » Braço dado com o silêncio » à l’inquiétude de « accroché au silence. Mais tout est question de goût, me direz-vous… ;)

    • ArRi says:

      Je suis heureux que vous apréciez mes mots. Le bonheur de pouvoir lire dans deux langues différentes est que nous pouvons être sensibles a des mots que s’attardent sur des sentiments semblables.
      Merci de tout coeur.

  13. colo says:

    Ce silence interne qu’on appelle parfois plénitude.
    Un très bel ensemble mots-photo, merci!

  14. Babzy says:

    magnifique image et texte :)

  15. chiendentbel says:

    Très beau texte, dans le silence nous ne sommes plus seuls ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>